La couleur de la bière. Comment ça marche ?

Aaah la bière ! De quelle couleur la préférez vous ? Blonde ? Ambrée ? Brune ? Rousse ? Dorée ? Ou noire peut-être ?

La couleur d’une bière peut être trompeuse. Si on ne fait pas attention on boit souvent avec les yeux. C’est à dire qu’une bière blonde nous paraitra plus légère qu’une ambrée ou une brune. La couleur de la bière que nous percevons nous fait miroiter des arômes particuliers. Par exemple lorsque nous regardons une bière ambrée nous nous attendons à ressentir des arômes de caramel. Nos yeux conditionnent notre cerveau pour ce qui va arriver ce qui peut nous jouer des tours et nous surprendre. En voyant une blonde on peut s’attendre à une bière légère et rafraichissante et qui au contraire se trouve être charpenté et astringente.

La plupart du temps les brasseur annonce la couleur de leur bière sur les étiquettes. Mais qualifiée une bière juste de blonde alors qu’il existe une grande variétés de blonds est un peu réducteur non ? Pour palier à ce problème il existe un outil très utile (Plusieurs enfaite) : L’European Brewery Convention ! Ou simplement abrégé EBC.

L’échelle EBC se présente ainsi :

A noté que les brasserie américaine utilise un autre système pour les couleurs appeler échelle Lovibond noté en SRM .

 

Vous trouverez parfois certaines brasseries qui étiquettent leurs bières avec l’échelle EBC (souvent marqué en petit sur le côté de l’illustration). Je pense ne pas avoir besoin de vous expliquer comment retrouver la couleur de votre bière sur l’échelle. Je vous l’accorde pour les dégustations ce n’est pas forcément très utile. Cependant, vous pouvez toujours noter l’EBC dans votre carnet de dégustation pour retrouver de quelle couleur était telle ou telle bière.

La vrais utilité de cette échelle est pour le brasseur. Savez vous comment font les brasseurs pour savoir quelle valeur EBC aura leur bière à la fin ? Est ce qu’ils le font au pif et une fois la bière finie on prend l’échelle on regarde et hop on a notre valeur ?

Et bien surprise ! La réponse est non ! Tout est calculé depuis le début ! Quel plan diabolique ! Mouhahaha !

Bon je me calme et je vous explique.

Dans l’article sur les ingrédients on a vu que le malt donnait la couleur à la bière et qu’il fallait mixer les différents malt pour obtenir la couleur voulue.

Ici on va rentrer un peu plus dans le détail.

Si vous achetez du malt en général il sera indiqué sa couleur EBC. Par exemple un malt pilsen à un EBC de 3 à 3.5, un malt pale de 7 à 10, un malt caramunich entre 80 et 160 et un malt carafa de 800 à 1500. Bien sûr il existe beaucoup de malt différent selon la malterie l’EBC ne sera pas le même.

Maintenant qu’on à nos différents malts place aux calculs !

Prenons, par exemple, une recette simple. On veut faire 20 L de bière avec 5kg de malt de type pale à 7 EBC .

Il nous faut tout d’abord calculer le MCU (Malt Color Unit) pour ça, rien de plus simple. On prend la couleur de notre malt et on le multiplie par son poids.

EBC x poids(en kg)

Cependant, pour que le calcul soit correct on doit lui appliquer un facteur de correction. La formule originale étant prévu pour des gallons et des livres. Ce facteur est 4.23.

donc EBC x poids(en kg) * 4.23

on divise le tout par le volume en litre et on obtient le MCU

MCU = (EBC x poids(en kg) * 4.23) / volume(en L)

Ce qui dans notre exemple donne :

MCU = 7 * 5 * 4.23 / 20

soit MCU = 7.4

Maintenant qu’on à le MCU ont le passe dans l’équation de Morey pour obtenir l’EBC finale de la bière.

EBC = 2.939 * MCU^0.6859

EBC = 2.939 * 7.4^0.6859

EBC = 11.6

Nous aurons donc une bière à 11.6 d’EBC ce qui nous donne une belle blonde !

Et si on utilise plusieurs malt d’EBC différent il suffira d’additionner les MCU des différents malt et passer tout ça dans le moulinette de Morey et hop vous aurez l’EBC !

Pratique n’est ce pas ?

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *